BAGUETTES ET CORDES

Andrew Miller (contrebasse) et Joel Cormier (percussions) se joignent au SJSQ pour un concert éclectique.

21 janvier 2021. 19h30
Charlotte Street Arts Centre, Fredericton

23 janvier, 2021, 19h30
Community Peace Centre, Moncton

24 janvier 2021, 14h
Saint John Arts CentreSaint-Jean

Program Notes

 

Le Saint John String Quartet, Andrew Miller et Joël Cormier, tous musiciens
principaux de SNB, joindront leurs forces pour un concert de musique de chambre éclectique.  Une œuvre de Lior Navok combine cordes et vibraphone pour créer des sons rêveurs et obsédants.  La Simple Symphony de Benjamin Britten, pas aussi simple que son titre ne le laisse entendre, explore les côtés bruyant, enjoué,
sentimental et vif des instrumentistes à corde.  Pour terminer le tout, les sept musiciens interpréteront le septet par Keith Bissell « How the loon got its necklace » basé sur une légende Salish des Premières Nations de Colombie-Britannique.

Comment le huard a obtenu son collier

comme à été raconté à Keith Bissell

 

 

Prelude 

In the village of Shulus, there lived a blind man called Kelora, who was known for wearing a sacred necklace of Dentalium Shells.Although he considered himself a healer, the villagers thought he was just a dreamer

 

Dans le village de Shulus,  il vivait un aveugle appelé Kelora qui était connu pour porter un collier sacré fait de coquillages de Dentalium.  Même s’il se considérait comme un medecin, les villageois pensaient qu’il n’était qu’un rêveur.

 

 

Kelora Dreams

 

Kelora’s wife would scold him for his idleness

 

La femme de Kelora le gronde parce qu’il est paresseux

 

 

the scolding wife

 

There was only one thing that would rouse him from his dreams and that was the sound of the loon. When heard it, his blind hands would find his walking stick and he could wander for days up the  river

 

Il n’y avait qu’une chose qui le sortirait de ses rêves – c’était le bruit du huard. Quand il l’entendait, ses mains aveugles trouvaient sa canne et il pouvait marcher pendant des jours au long de la rivière

 

 

Kelora Talks with the Loon

 

One winter there was a shortage of game and berries. Kelora tried to warn everyone that the wolves also were hungry and could pose a danger to the village.

 

Un hiver, il y avait une pénurie de viande et de baies. Kelora avait essayé d’alerter tout le monde que les loups avaient également faim et pouvaient constituer un danger pour le village.

 

The Wolves

 

Times became very tough for the people, who were even considering moving  away. Four times Kelora steamed himself in the sweat lodge and jumped in the ice cold river. Then his magic began.

 

Les temps étaient devenus très difficiles pour les gens, qui pensaient même à déménager. Quatre fois Kelora s’était enfermé dans la suerie et avait sauté dans la rivière glacée. Et alors sa magie avait commencé.

 

 

Kelora’s mystical song

 

Kelora got his magical bow with some stone-tipped arrows and, with the help of his wife, aimed at the biggest wolf. The villagers were overjoyed.

 

Kelora avait obtenu son arc magique avec des flèches à pointe de pierre et, avec l’aide de sa femme, avait visé le plus grand loup. Les villageois étaient ravis.

 

Killing the wolf

 

the next summer, Kelora visited his old friend the Loon.

 

L’été suivant, Kelora rendit visite à son vieil ami le huard.

 

The loon

 

The loon, grateful that Kelora had always listened to him, wanted to grand him a wish. “I am blind and I would like to see again”, Kelora asked

“Then get upon my back”, the Loon replied

After swimming underwater across the lake four times the man could see again. To thank the Loon, Kelora tossed him his most valuable possession, his necklace of shells.

 

 

Le huard, reconnaissant que Kelora l’écoutait toujours, voulait lui faire un souhait. «Je suis aveugle et j’aimerais revoir», avait demandé Kelora

«Alors monte sur mon dos», répondit le huard

Après avoir nagé sous l’eau à travers le lac quatre fois, l’homme avait réobtenu sa vision. Pour remercier le huard, Kelora lui lança sa possession la plus précieuse, son collier de coquillages.

 

Kelora Tosses the shells

 

A handful of shells broke off the necklace and stayed on the Loon’s back

 

Quelques morceaux de coquillages s’était détachés du collier et sont restés sur le dos du huard

 

Postlude