Romance de jeunesse

Saint John String Quartet, incluant le Quatuor à corde Op. 12 du jeune Felix Mendelssohn

24 février 2018
Moncton: Place Resurgo Place, 19h30

25 février 2018
Saint John Arts Centre, 14h

1 mars 2018
Fredericton: STU, McCain Hall, 19h30

 

SJSQ Romance de jeunesse
includant le quatuor à corde Op 12 du jeune Felix Mendelssohn

Mozart                                           String Quartet in G Major K387
Glick                                               Wedding Suite for String Quartet (1978)
Mendelssohn                              String Quartet in E flat Major Op. 12

 

 

Le K 387 en sol majeur, un des plus personnels du cycle, est aussi l’un des plus denses. « L’atmosphère de l’œuvre est plutôt gaie, mais des ombres troublantes viennent en voiler tous les mouvements et l’inimitable clair-obscur de Mozart y est élevé au rôle d’interprète d’une psychologie extrêmement subtile. La prodigieuse maîtrise polyphonique, sensible surtout dans les mouvements extrêmes, témoigne de l’influence féconde de la musique de Bach . » Sommet expressif de l’œuvre : son vaste et sublime Andante, d’une grande noblesse de ton, qui nous entraîne cependant dans un fulgurant voyage harmonique à travers les tonalités les plus obscures.

 

Glick, Srul Irving
Srul Irving Glick. Compositeur, réalisateur d’émissions radiophoniques, chef d’orchestre, professeur (Israël, 8 septembre 1934 – Toronto, 17 avril 2002). B.Mus. (Toronto) 1955, M.Mus. (ibid.) 1958, FRCCO h.c. (1993). Son père, David (Kichinev, Russie, 15 avril 1898 – Toronto, 29 janvier 1991), s’établit à Toronto en 1924 où il est chantre dans plusieurs synagogues; son frère Norman (Toronto, 1er janvier 1928) était clarinettiste. Les chants liturgiques de son père et le répertoire classique de son frère ont eu une grande influence sur sa carrière de compositeur. Glick étudie la composition à l’Université de Toronto, à Aspen pendant deux étés avec Darius Milhaud au cours des années 1950, puis à Paris avec Louis Saguer et Max Deutsch (1959-1960). De 1962 à 1986, il est réalisateur d’émissions musicales radiophoniques à la SRC et, à ce titre, assure la présentation de nombreuses créations canadiennes, dans le cadre d’émissions telles que Music Alive, Themes and Variations, CBC Tuesday Night et Music Toronto. Il réalise plus de 150 enregistrements pour la SRC, dont l’un a gagné un Juno Award et plusieurs autres ont reçu le Grand prix du disque du Conseil canadien de la musique. Glick enseigne la théorie et la composition au RCMT (1963-1969) et à l’Université York (1985-1986). En 1969, il devient dir. du chœur de la synagogue Beth Tikvah à Toronto qui enregistra le micr. hors commerce Music from the Jewish Liturgy; en 1978, il devient compositeur en résidence du chœur. Il écrit de la musique liturgique et des arrangements de chansons folkloriques yiddish pour le chœur qu’il conduit en tournée au Canada, en Israël et aux États-Unis. Il monte aussi au pupitre des Chamber Players de Toronto pour l’enregistrement de ses œuvres Suite hébraïque no 2 et Gathering In.

 

Le Quatuor à cordes en mi bémol majeur op. 12 est une œuvre de Felix Mendelssohn écrite à Londres en septembre 1829.
Mendelssohn a écrit sept quatuors complets et plusieurs pièces pour cette formation ainsi que quelques partitions inachevées. Ce quatuor est le second publié du musicien, composé à l’âge de 20 ans, le premier étant son quatuor en la mineur, paradoxalement de numéro d’opus supérieur (n° 13), qui voit le jour deux ans plus tôt.
Il est composé de quatre mouvements et son exécution demande environ un peu moins de vingt minutes.
• Adagio – Allegro
• Canzonetta allegretto
• Andante espressivo
• Molto allegro e vivace