Passion chimérique

OEuvres de Telemann et Haydn ainsi que la Symphonie Concertante pour violon et alto de Mozart.
Soloistes Danielle Sametz (violon) et Christopher Buckley (alto) avec Maestro Michael Newnham.

12 mars 2018
Moncton: Théâtre Capitol

13 mars 2018
Fredericton: The Playhouse

14 mars 2018
Saint John: Théâtre Impérial

 

Nouveau-Brunswick – Après un hiatus d’hiver de deux mois, Symphonie Nouveau-Brunswick retourne à la scène avec un programme soulignant quelques-unes des plus grandes œuvres du 18ème siècle. Du romanticism des aventures du sympatique héro de Cervantes Don Quichotte, à la passion distillée de la Symphonie n ° 49 de Haydn en fa mineur, ce concert explore les profondeurs et la sensibilité de la musique de l’ère classique. De plus, deux de nos principaux musiciens, Danielle Sametz et Christopher Buckley, seront présentés dans la majestueuse Sinfonia Concertante de Mozart, K ​​364 pour violon et alto.

 

L’un des compositeurs baroques les plus célèbres, Georg Philipp Telemann a écrit sa suite programmatique Don Quixote en 1605. À cette époque, écrire de la musique qui accompagne une histoire était d’une extrême rareté. Cette pièce, avec les quatre saisons de Vivaldi, préfigure un mouvement qui a été de grande importance plus tard lors de la période romantique. Dans cette série de mouvements courts illustrant les aventures de Don Quichotte, chaque mouvement capte l’essence et l’atmosphère de ce conte chevaleresque.

 

La Sinfonia Concertante de Mozart sera performés par l’altiste principal de SNB, Christopher Buckley et la violiniste principale, Danielle Sametz. Étant donné que ces deux sont membres du Saint John String Quartet, jouer ensemble n’est certainement pas un événement inconnu. Sinfonia Concertante affiche un niveau de profondeur inhabituel pour les œuvres du genre à l’époque de Mozart, qui étaient plus généralement conçues comme une musique légère pour l’aristocratie. Étant un point de rencontre idéal entre un concerto et une symphonie, cette œuvre de Mozart établit ces deux mondes musicales comme un tout, avec des interactions lumineux entre les solistes combinés aux mélodies élégantes de l’orchestre.

 

Pour compléter ce programme classique sera la Symphonie n ° 49 de Haydn ‘La Passione’. La musique de Haydn, comme Mozart, se présente comme un exemple archétypal du style classique. Cette symphonie particulière se réfère aux événements du vendredi saint, qui arriveront peu de temps après cette série, et est exceptionnellement sombres, dramatiques et tragiques, correspondant à son sous-titres.

 

Ce programme sera dirigé par le chef d’orchestre principal de SNB, Micheal Newnham.