Hommage

Samuel Barber: Adagio pour cordes (hommage au 11 novembre)
Ludwig Van Beethoven: Concerto pour piano #3, op 37, do mineur, piano solo: Leonie Rettig
Joseph Haydn: Symphonie #104, Ré Majeur

12 novembre 2018
Théâtre Capitol, Moncton
Billets

13 novembre 2018
The Playhouse, Fredericton
Billets

14 novembre 2018
Imperial Theatre, Saint-Jean
Billets

Causerie pré-concert (série Bravo) 18h30. Concerts (série Bravo) 19h30.

Program Notes

Le concert débutera avec le célèbre Adagio pour cordes de Samuel Barber, un mouvement écrit initialement pour son quatuor à cordes opus 11. Quand Barber l’a arrangé pour orchestre à cordes, l’Adagio a rapidement devenu largement connu, et a depuis été joué à plusieurs reprises en dehors des salles de concerts: les funérailles d’Albert Einstein, en l’honneur de la mort de John F. Kennedy, et dans le film Platoon, d’Oliver Stone, pour en nommer quelques uns. La pièce englobe un sentiment de mélancolie poignant qui se développe lentement en un débordement intense d’émotions.

Le troisième concerto pour piano de Beethoven est sans doute le premier concerto pour piano à démontrer le style d’écriture mature de Beethoven. L’œuvre est rempli de triomphe, de beauté et d’humour. Ce concerto est particulièrement impressionnant et inspirant, car il a été écrit à une époque où Beethoven a réalisé que ses problèmes d’ouïe étaient plus que temporaires et qu’il avait du mal à comprendre pourquoi le destin l’a soumis à ce dernier.

Le concert se terminera avec la Symphonie n ° 104 de Haydn, sous nommé « Londres ». C’est l’une des douze « symphonies de Londres » commandées par l’impresario Johann Peter Solomon, pendant les voyages de Haydn dans la vielle en 1791-92 et 1794-95. La symphonie présente de nombreuses caractéristiques du style tardif de Haydn et montre l’affinité de Haydn pour les surprises rythmiques, formelles et harmoniques. L’influence anglaise est plus évidente dans le quatrième mouvement, où Haydn utilise comme thème principal la populaire britannique « Hot Cross Buns ».